CASE N° 25 : LA PRISON

« Combien de jardins prisonniers dans Paris m’ont livré leurs secrets ? Je ne volerais pas une fleur, j’ai rarement dérobé un fruit ; mais j’ai pour les jardins clos un amour indiscret. » (Gigi)

Exercice n° 25 : Apprécier le négatif
La prison : dans le jeu de l'oie, vous devez attendre qu'on vous délivre. Quel ennui, pensez-vous ! Détrompez-vous : en réalité, l’Eden se trouve au cœur de la Prison. C’est juste une question de point de vue. Fermez les yeux et pensez à toutes les situations de la vie où vous êtes coincé, au propre comme au figuré : un embouteillage, l’attente interminable d’un événement que vous redoutez ou espérez, l’impression d’être dans une impasse mentale, etc. § Eprouvez en même temps toutes les sensations agréables que votre corps vous envoie. § Puis, ouvrez les yeux et profitez pleinement de cette pause imposée en gardant ces sensations agréables.