CASE N° 11 : LE PRESBYTERE

« J’avais recueilli en moi le mot mystérieux, comme brodé d’un relief rêche en son commencement, achevé en une longue et rêveuse syllabe... Enrichie d’un secret et d’un doute, je dormais avec le mot et je l’emportais sur mon mur. » (La Maison de Claudine)

Exercice n° 11 : Le goût des mots
Comme Colette qui croyait que le nom "presbytère" désignait un petit escargot jaune et noir, redevenez un enfant qui joue avec les mots ; sortez de la banalité du quotidien en reprenant conscience de leur aspect, de leur sonorité et de leur pouvoir d’évocation. Pour cela, choisissez un mot qui vous vient à l’esprit et écrivez-le en lui accordant toute votre attention. § Puis concentrez-vous sur ce mot jusqu’à ce qu’il se vide de son sens et laissez un autre mot s’associer spontanément à lui.